Cépages résistants

Cépages résistants sont des variétés de vigne qu'il n'était pas nécessaire de les traiter ou seulement dans une faible mesure avec des pesticides contre le mildiou et l’oidium.

En croisant des variétés résistants, cet objectif a été atteint. La plupart de ces vignes ne sont pas complètement résistants. Cependant, la protection des plantes peut être réduite au minimum.

Le plus gros problème de ces cépages est le fait qu’ils ne sont pas connus et qu’il n’existe donc pas beaucoup d’explications possibles pour vendre ces vins comme vins de cépage. Bien entendu, vous avez la plus grande importance en viticulture biologique, ce qui est beaucoup plus facile avec ces variétés.

Dans le passé, ces variétés étaient également appelées vignes hybrides (ou uniquement hybrides), car il s'agissait de croisements de différentes espèces de Vitis (généralement Vitis vinifera avec d'autres). Albert Seibel, médecin français et viticulteur, a été l'un des premiers éleveurs à produire de tels hybrides. Il a commencé à la fin du 19ème siècle. À cette époque, le phylloxéra venait d'arriver en France et avait détruit en quelques années une très grande partie des vignobles français. Seibel espérait obtenir des espèces résistants aux populations bleues en croisant des espèces tropicales d'Amérique du Nord. Il a réussi aussi. Malheureusement, la qualité du vin de ces variétés n'étant pas comparable à celle des variétés européennes, la France a donc interdit vers 1960 la totalité des hybrides en France. À partir de ce moment, les variétés interspécifiques ont été gâtées pendant de nombreuses années.

Cependant, certains éleveurs principalement allemands ont continué, notamment avec des croisements de Seibel, et pourraient augmenter régulièrement la qualité du vin, qu'aujourd'hui les nouvelles variétés sont enregistrées comme Vitis vinifera (= cépage européen) dans la liste des variétés et offrent souvent de très bonnes qualités viti- vinicoles.

Aujourd'hui, les institutions suivantes proposent des variétés résistants aux champignons (mildiou et oidium):

Weinbauinistitut Freiburg
Institut de recherche de Geisenheim
Institut Julius Kühn
ENTAV-INRA

Le premier représentant de ce groupe, qui a atteint un certain écart, était le Régent. Au cours des dernières années, cependant, certains ont été ajoutés.

L'institut du vin de Fribourg a notamment introduit de nouveaux cépages résistants sur le marché ces dernières années. Certains d'entre eux, tels que Souvignier gris, Muscaris, Cabernet Cortis, Monarch, Prior, Bronner, Johanniter, Solaris, Sapira, Pinotin, Cabernet blanc, Soréli sont déjà classé définitif en France depuis 2017.